Panneaux solaires autonomes : une solution fiable ?

Rédigé par Vincent Ton Van

Rédigé le 11 juin 2023

Modifié le 24 octobre 2023

Temps de lecture : 6 minutes

Destinés aux sites isolés, les panneaux solaires autonomes permettent de produire de l’électricité, même dans les zones qui ne sont pas reliées au réseau public de distribution d’électricité. Comme moyen efficace d’amener de l’électricité là où il n’y en a pas, ils offrent sans nul doute un certain nombre d’avantages, mais présentent aussi quelques inconvénients. Le point en détails.

09

Confiez-nous votre projet solaire !

1. Panneaux classiques, panneaux autonomes : quelles différences ?

C’est la question qui revient le plus fréquemment : « quelle différence existe-t-il entre un panneau solaire classique et un panneau solaire autonome ? ». À première vue, rien ne différencie vraiment les deux types de capteurs.

Et pourtant : les installations autonomes sont un peu plus complexes que les installations classiques. Elles nécessitent en effet le branchement d’un parc de batteries et d’un régulateur en plus du matériel nécessaire aux installations solaires photovoltaïques que nous connaissons. 

Comment ça fonctionne ?

Le fonctionnement des panneaux solaires autonomes repose sur un principe simple. Ces derniers fonctionnent, à peu de chose près, de la même manière que les panneaux solaires classiques.

Durant la journée, les panneaux produisent de l’électricité qui vient assurer votre consommation domestique. Mais, cette électricité peut aussi être acheminée vers les batteries afin de les charger.

Dans le cas où la production d’électricité s’avère insuffisante, vous avez ainsi la possibilité de solliciter la batterie. En fonction de ses capacités celle-ci est en mesure de tenir plusieurs jours sans nouvel apport.

Lorsqu’il fait nuit, seule une batterie vient assurer le fonctionnement des appareils électriques.

Une installation de panneaux solaires autonomes se compose des éléments suivants :

  • Les panneaux photovoltaïques
  • L’onduleur
  • Le parc de batteries
  • Le régulateur solaire
  • Un groupe électrogène de secours (facultatif)

Grâce aux rayons du soleil, les panneaux solaires photovoltaïques installés sur le toit de votre maison produisent de l’électricité en courant continu. L’ondulateur transforme alors le courant continu en courant alternatif pour que celui-ci puisse faire fonctionner vos appareils électroménagers.

Les batteries de stockage permettent quant à elles de stocker le surplus d’électricité afin de pouvoir l’utiliser plus tard. Elles sont indispensables pour que vous puissiez bénéficier d’électricité dès que le soleil se couche.

Enfin, le régulateur solaire : il est indispensable dans la mesure où il sert à optimiser votre production d’électricité. Il vient en effet « piloter » votre installation solaire autonome de façon à répartir l’électricité produite entre vos appareils électriques et le parc de batteries.

Notez aussi qu’il protège celles-ci des surcharges éventuelles qui pourraient les endommager.

2. Objectif autonomie

Être 100% autonome en électricité ne passe pas exclusivement par une installation solaire. L’autonomie exige aussi de s’astreindre autant que faire se peut à une sobriété énergétique de façon à pouvoir se passer de l’électricité du réseau.

Comment y parvenir ? Commencez par limiter votre utilisation de l’énergie au strict nécessaire. Veillez à ne pas faire fonctionner trop fréquemment les appareils électroménagers les plus énergivores à l’instar du sèche-linge ou encore du climatiseur.

Devenir autonome consiste aussi, dans la mesure du possible, à réduire le plus possible votre consommation d’électricité pour vous chauffer. Pour cela, privilégiez par exemple l’installation d’un poêle à granulés (une solution moins énergivore !).

Enfin, dernière solution envisageable : investir dans un groupe électrogène de secours qui sera en mesure de vous servir lorsque votre production d’électricité n’est pas suffisante pour répondre à vos besoins.

Quel usage ?

Nous l’avons vu, les panneaux solaires autonomes offrent la possibilité de disposer d’électricité y compris dans les zones isolées qui en sont privées par l’absence de réseau électrique. 

L’usage des panneaux solaires autonomes est donc conçu à l’origine pour répondre aux besoins en électricité d’habitats particulier comme les mobil-homes, les camping-cars, les bateaux, les « tiny houses » ou encore certains chalets de haute montagne.

Bon à savoir : notez qu’il est aussi possible de trouver ce type de panneaux autonomes sur des équipements dont l’accès au réseau est difficile, voire coûteux : panneaux de circulation, lampadaires, volets roulants…

3. Avantages et inconvénients des installations solaires autonomes

Autonomie et écologie

Les panneaux solaires autonomes s’avèrent être une solution particulièrement adaptée aux personnes résidant sur un site isolé non relié au réseau et souhaitant disposer d’électricité.

Cela permet en effet de consommer de l’électricité verte, produite sur place.

Parallèlement à cette électricité autoproduite, s’équiper de panneaux solaires autonomes est aussi l’occasion de maitriser davantage sa consommation d’électricité en pratiquant la sobriété énergétique et en supprimant les dépenses énergétiques non essentielles.

Enfin, il vous est possible de réaliser des économies. En effet, dans un logement qui n’est pas relié au réseau électrique, les factures d’électricité annuelles sont nulles. On peut donc estimer que les économies s’élèveront à environ 1 500 € en moyenne par an pour une maison de 80 m2.

Le revers de la médaille

Opter pour des panneaux solaires autonomes c’est aussi accepter un certain nombre de contraintes, notamment en termes d’installation et de coûts d’investissement.

Relativement plus complexe que les installations solaires ordinaires, les panneaux autonomes requièrent, en plus de l’équipement classique, le branchement d’un parc de batteries et d’un régulateur solaire. Résultat : leur coût peut être assez élevé.

Autre inconvénient, les installations solaires autonomes peuvent être difficiles à dimensionner. Deux conséquences possibles : le manque d’électricité et en cas de surdimensionnement, une production d’électricité perdue puisque vous n’êtes pas autorisé à la vendre.

Le prix de l’installation peut aussi parfois être dissuasif. Son prix est en effet plus élevé que pour une installation classique. Principale raison à cela : il faut compter l’installation d’éléments supplémentaires, notamment le régulateur et les batteries de stockage.

4. L’avis de CaptainSolaire

Rappelons d’abord que les panneaux solaires autonomes s’adressent avant tout (voire exclusivement) à un public voulant bénéficier de l’électricité pour un logement non desservi par le réseau, mais aussi sensibilisé aux économies d’énergie.

En revanche, il est important de noter que ce n’est pas une solution viable pour rendre autonome une maison déjà raccordée au réseau.